Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 04 septembre 2014

Miguel de Unamuno : "Je me sens une âme médiévale ..."

 unamuno2.jpg

 

« L'on m'a traité de réactionnaire et même de jésuite. Soit ! Et après ? Oui, je le sais, je sais que c’est folie de vouloir faire rétrocéder les eaux de la rivière à la source, et que c’est le vulgaire qui cherche la guérison de ses maux dans le passé ; mais je sais aussi que tout homme qui combat pour un idéal quelconque, semblât il du passé, pousse le monde vers l'avenir, et que les seuls réactionnaires sont ceux qui se trouvent bien du présent. Toute prétendue restauration du passé est une faiseuse d’avenir, et si ce passé est un rêve, quelque chose de mal connu... tant mieux. Comme toujours, on va à l’avenir ; celui qui marche y va, même s'il marche à reculons, Et qui sait si cela ne va pas mieux ainsi ! Je me sens une âme médiévale et j’ai ai l’idée que l'âme de ma patrie est médiévale ; que, par force, elle a passé par la Renaissance, la Réforme et la Révolution, apprenant quelque chose d’elles, soit, mais sans laisser toucher à son âme, conservant l'héritage spirituel de ces temps qu’on appelle brumeux.»

 

Miguel de Unamuno - Le sentiment tragique de la vie - Salamanque, 1912

 

vendredi, 29 août 2014

André Malraux : « L’Europe défend encore les valeurs intellectuelles les plus hautes du monde »

andre_malraux.jpg

 

« L’Europe défend encore les valeurs intellectuelles les plus hautes du monde. Et pour le savoir, il suffit de la supposer morte. Si, sur le lieu qui fut Florence, sur le lieu que fut Paris, on en était au jour où « s’inclinent les joncs murmurants et penchés », croyez-vous véritablement qu’il faudrait un temps très long pour que ce qu’ont été ces lieux illustres se retrouve dans la mémoire des hommes comme des figures sacrées ? »

 

André Malraux, Appel aux intellectuels, Discours salle Pleyel, le 5 mars 1948

 

vendredi, 08 août 2014

Le conseil de Goethe

403px-Goethe_IMG_7805.jpg

 

" Ce que tu as hérité de tes pères, acquiers-le, pour le posséder"

 

Goethe, Faust, 1808

 

vendredi, 01 août 2014

Dostoïevski : "la ténuité des racines qui unissent la République au sol français" ...

images.jpg

 

" Décidément il existe chez tout républicain une conviction fort malheureuse, à savoir que le mot de « république » suffit à tout et qu’il n’y a qu’à dire que le pays est une République pour que son bonheur soit assuré de l’éternité. Tout ce qui arrive de fâcheux à la République, on l’attribue à des circonstances extérieures gênantes, à des prétendants, à des ennemis perfides. Pas une fois on ne songe à la ténuité des racines qui unissent la République au sol français."
 
Dostoïevski, Journal d'un écrivain, 1877
 

vendredi, 20 juin 2014

"En dépit de la voix haute et salutaire des lois de gradation ..."

edPoe.jpg  "En dépit de la voix haute et salutaire des lois de gradation qui pénètrent si vivement  toutes choses sur la terre et dans le ciel, des efforts insensés furent faits pour établir une démocratie universelle."

 

(Edgar Poe, Colloque entre Monos et Una, traduction de Charles Baudelaire)